Les Meilleurs équipements pour devenir Vidéaste

Une vidéo de qualité est essentielle pour communiquer avec vos interlocuteurs. Tout est une question de contenu. Si vous réalisez une vidéo « précieuse » ou intéressant, ils reviendront plus souvent.

Toutefois tout ne concerne pas que le contenu. Si votre vidéo a une qualité visuel très basse qui empêche le spectateur de profiter de la vidéo, vous allez le perdre, que votre contenu mérite ou non leur attention.

Donc, si vous voulez impacter avec vos vidéos, vous devez renforcer votre niveau d’investissement matériel audiovisuel.

Voici une courte liste d’équipements de production vidéo sur lesquels vous devez investir pour réaliser du contenu visuel de qualité professionnelle.

 

La Boite à Outils du Parfait Vidéaste

Quand vous commencez tout juste à faire de la vidéo, ne croyez pas que vous avez besoin d'une caméra sophistiquée. La dernière chose dont vous voulez vous préoccuper est de vous assurer que vous êtes parfaitement au point.

Si vous faites une vidéo, vous avez besoin d’un bon appareil photo. Et si vous avez lu des ouvrages sur les outils de production vidéo ou le marketing vidéo, vous savez qu'il existe de nombreuses opinions.

Nous allons commencer par les bases. Vous pouvez certainement utiliser un reflex numérique pour filmer. Vous n’obtiendrez pas le même niveau de qualité qu’une caméra vidéo de niveau professionnel. Mais c’est beaucoup moins cher et la qualité de la vidéo s’améliore constamment.

Beaucoup de gens qui vendent des vidéos en ligne utilisent des reflex numériques et la qualité est excellente. Presque tous les appareils reflex numériques peuvent enregistrer en 1080p, le standard de la vidéo haute définition en ligne. Et beaucoup sont capables d’enregistrer en 4K voire 4,6K.

Dès que vous songez sérieusement à monétiser vos vidéos, une caméra professionnelles sera un outil de production visuel incontournable.

Trépied

Quelle que soit la qualité de la stabilisation de votre appareil photo, vous avez besoin d’un trépied. Même de petites secousses peuvent être visibles dans une vidéo, surtout si vous utilisez un reflex numérique avec un objectif zoom.

Un trépied transforme même un appareil photo de base en un outil de production vidéo bien meilleur. Il améliorera considérablement la qualité vidéo de toute caméra.

Vous pourriez être surpris du prix des trépieds lorsque vous commencez à chercher ; il semble n'y avoir aucune limite supérieure au coût. La plupart des débutants iront bien avec les trépieds les plus élémentaires.

Le passage à un équipement haut de gamme vous procurera un panoramique plus lisse, un poids plus léger et une portabilité accrue.

Même si vous pensez toujours pouvoir tenir un appareil photo, vous avez besoin d'un trépied. Il n’est pas nécessaire que ce soit le meilleur qui soit. Mais c’est indispensable.

Audio

Il est fort recommandé de commencer un investissement dans la vidéo de pair avec l'audio. Le son représente au moins 50% d’un contenu vidéo.

Lorsque vous débutez avec la vidéo dépensez autant en son que pour votre appareil photo et votre éclairage.

Bien que les caméscopes aient de meilleurs capteurs audio que les reflex numériques ou les téléphones, ils laissent encore beaucoup à désirer. Et si vous utilisez quelque chose de plus petit, l'audio sera probablement terrible. Ces appareils ne sont pas conçus pour capturer un son de haute qualité.

Les microphones externes améliorent considérablement la qualité de votre audio. Ceci est particulièrement important lorsque vous filmez des leçons vidéo, des cours, des interviews ou tout autre élément contenant de la parole.

Il est important de réfléchir au type de micro dont vous avez besoin. Les microphones omnidirectionnels capturent le son dans toutes les directions, tandis que les microphones directionnels et les fusils dirigés capturent le son dans une direction spécifique. Le meilleur choix pour vous dépend de ce que vous enregistrez.

Le micro-cravate c'est le confort ultime. Celui-ci transmet à un récepteur que vous branchez à votre caméra et le son est enregistré dans une caméra. Vous aurez besoin de plusieurs unités si vous envisagez de tirer plus d'une personne à la fois.

Éclairage

L'éclairage est difficile, car pris hors du contexte d'une photo ou d'une vidéo capturée, vous avez tendance à ne pas y prêter beaucoup d'attention. Il faut des extrêmes pour que vous remarquiez de la lumière (un beau coucher de soleil ou une seule lumière dans une rue sombre).

Lorsque l'on commence avec la vidéo d'entreprise, il n'est pas nécessaire d'être un maître de la lumière. Nous avons juste besoin de commencer par un concept simple : remplir les ombres.

Un réflecteur offre une grande surface réfléchissante. Certains présentent quelques fonctionnalités supplémentaires telles que la transformation en panneau de diffusion et en remplissage négatif, mais l'unité dans son ensemble n'a qu'un seul objectif : vous aider à contrôler l'éclairage.

Ainsi, bien que je sois extrêmement pressé de faire des recommandations sur la configuration d'éclairage que vous devriez acheter, je recommanderais à tout le monde d'apprendre à travailler avec la lumière que j'ai obtenue à l'aide d'un réflecteur.

Logiciel de montage

Avec quelques compétences de base en montage, la qualité de votre vidéo augmentera considérablement.

Vous n’avez même pas besoin de vous lancer dans des techniques avancées telles que la correction des couleurs ou des coupes compliquées. Il suffit d’éditer vos pauses vocales et d’insérer du texte pour que votre vidéo passe d’amateur à une qualité professionnelle.

La maîtrise des logiciels d’édition et de production est un long processus. Mais vous pouvez commencer avec seulement quelques tutoriels de base et vous constaterez immédiatement une amélioration de la qualité de votre vidéo.

Passer d’amateur à professionnel

Les vidéos de qualité professionnelle sont excellentes pour faire connaitre un produit, un événement ou projet. Pour cela, vous avez besoin d'outils de production vidéo. Mais il est important de se rappeler que la meilleure production vidéo au monde ne vous aidera pas à réussir si vos vidéos n’ont rien à dire.

Une fois que vous avez compris comment partager un bon message avec vos vidéos, il est temps de commencer à réfléchir à la production vidéo.

En fait, vous pouvez probablement commencer avec un bon appareil photo et un logiciel de montage vidéo. Mais lorsque vous envisagez sérieusement de gagner de l'argent avec vos vidéos, vous devez intensifier vos efforts.

Comment rédiger le Storytelling parfait

Une image vaut mieux que mille mots.

Et une vidéo alors?

Toute bonne communication marketing mérite une histoire impactante !

Entre l’imagination, les idées et la création, il y a souvent un fossé.

Dans cet article vous allez trouver quelques conseils qui vous aideront à construire un storytelling béton pour convertir n’importe quel auditeur !

Structure de l'histoire, simplifiée

Tout commence par un personnage principal qui se lance dans un périple pour accomplir quelque chose. Qu’il s’agisse d’une présentation de produit, un portrait de sportif ou d’une publicité d’entreprise, la structure de l’histoire est la même, le personnage principal a un objectif ou une tâche à mener à bien. Il ou elle entreprend de le faire, rencontre des personnages intéressants en cours de route et se heurte à un certain nombre d'obstacles à surmonter. En fin de compte, les obstacles sont surmontés et le récit résolu de manière à nous faire sentir bien, et nous enseigne parfois une leçon de vie.

Prenons un exemple :  vous êtes le personnage principal et vous partez pour accomplir quelque chose. Vous avez un travail à faire, un voyage à faire ou une tâche à accomplir. Si tout va bien, vous n’avez pas d’histoire. S'il y a des problèmes et des difficultés en cours de route, vous devez surmonter des obstacles. Maintenant vous avez une histoire.

Comment vous surmontez ces obstacles et ces défis, telle est la leçon de votre histoire. Toutes les histoires ont la capacité d'influencer, d'inspirer et d'informer. Vous avez juste besoin de connaître le code de la route et de le suivre.

Nous allons vous présenter 7 phases de la structure de l'histoire qui sont les éléments constitutifs d'une narration captivante. Suivez cette architecture de narration pour créer une très bonne histoire. Si vous bloquez toujours, faites-nous part vos questions !

Les histoires qui concernent les gens

Les meilleures histoires parlent de quelque chose qui vous est arrivé. Vous êtes le personnage principal. Cependant, même lorsque l'histoire parle de quelque chose qui est arrivé à quelqu'un d'autre, vous étiez toujours l'observateur ou cela vous a affecté d'une manière ou d'une autre. L’histoire parle toujours de ce que vous avez appris de la situation.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les publicités marketing ne concernent pas des produits, des services ou des entreprises. Cela doit atteindre en premier lieu des personnes qui ont besoin de produits et services et les utilisent, ou ceux qui ont créé les entreprises ou qui y travaillent.

Bien que les situations et les personnages changent, la structure de l’histoire est la constante d’une bonne narration. Lorsque vous comprenez une structure d'histoire solide, vous pouvez l'utiliser à votre avantage pour concevoir vos histoires pour n'importe quel public.

Quelle est ton histoire ? Dans le marketing, la capacité de choisir, de créer et de partager une histoire personnelle ou liée à l’entreprise vous fera devenir un leader plus persuasif et influent. Un excellent storytelling peut vous aider à vendre votre idée, produit ou service. Si vous voulez établir un lien émotionnel, racontez une histoire tout en veillant à ce que votre message reste fidèle.

Dans un contexte plus large, les histoires peuvent inciter les gens à changer de comportement, à changer leur façon de penser et à améliorer leurs vies, tant sur le plan personnel que professionnel.

Au travers de nos différentes expériences avec les grandes marques, nous découvrons rapidement que les gens reconnaissent aisément ce qu’un bon storytelling véhicule par une communication efficiente. Nous les accompagnons à choisir, rédiger et livrer ces histoires pour obtenir de meilleurs résultats.

Les gens se souviennent de vos histoires, les faits s'estompent, les données sont vidées, mais les histoires restent. Penses-y.

Vous souvenez-vous de la dernière présentation à laquelle vous avez assisté ? Vous souvenez-vous de ce qui était sur la diapositive 13 ou 25 ? Probablement pas. Toutefois si vous vous souvenez de diapositives, cela est probablement dû au fait qu’elle comportait une image. Nous nous souvenons d’images et de scènes, en particulier si elles sont liées à un événement chargé d’émotions. Lorsque vous racontez une histoire, vous créez des images et des scènes, dans l’imagination de vos auditeurs. Et si l'histoire est bien structurée, vous créez également une émotion.

Mais vous ne pouvez pas être un narrateur médiocre et vous attendre à ce que votre storytelling fonctionne ! La structure de l'histoire est essentielle.

Une vision claire

Voici un problème commun : si vous ne savez pas où vous allez, vous pouvez vous retrouver nulle part... C’est la même chose avec une histoire. Si vous ne savez pas ce que vous voulez, ce que vous voulez que l'histoire raconte, vous pouvez prendre des tangentes qui mènent à des tangentes qui aboutissent à une impasse et à une perte d'attention ! Lorsque vous vous assoyez pour développer votre histoire, vous devez commencer par l’essentiel.

1. Définir un contexte

Repensez au moment où l'événement a réellement eu lieu. Créez le contexte dans lequel cet événement a eu lieu. Déterminez lequel des éléments suivants est pertinent pour définir le cadre de votre histoire :

-         Heure : année, mois, jour, heure, saison, vacances…

-         Lieu : ville, état, pays, maison, école, bureau, chambre à coucher, marché, plage…

-         Ambiance : ensoleillé, pluvieux, maussade, tendu, joyeux, confortable, inconfortable…

-         Evénement : réunion du conseil d'administration, mariage, vacances, dîner, match de football, séminaire, film…

-         Relation : sœur, patron, épouse, fils, superviseur, enseignant, ami, guide touristique…

-         Données / Statistiques : tendances et faits pertinents…

2. Présentez le/les personnages

Décrivez visuellement les personnages principaux. Commencez avec les caractéristiques physiques, l'âge et les vêtements. Ensuite, décrivez leur personnalité et leur style. Présentez les personnages dans l'ordre naturel où ils arrivent dans l’histoire.

Par exemple : « Marie était une jeune femme avec de court cheveux blond. Elle avait un sourire qui éclairait une pièce et quand elle parlait, tout le monde écoutait. »

3. Commencez le voyage

Le voyage est la tâche, l’objectif ou l’activité à accomplir. C'est ce que vous essayez de faire avant que quelque chose ne se passe mal ou que vous rencontriez un obstacle. Exemple : partir en vacances ; courir dans une course sur route ; rencontrer un ami pour le déjeuner ; négocier un contrat ; planifier la réunion annuelle ; travailler sur un lancement de produit…

4. Révéler la contrainte

La contrainte parait comme un défi. C'est un problème, un dilemme ou une question. Ce peut être une personne, une situation imprévu/soudaine à surmonte. C'est qui ou ce qui vous empêche d'atteindre vos objectifs.

Voici un exemple : un colis retardé ; une ampoule sous le pied ; se perdre dans le trafic et être en retard ; être confronté à un collègue…

5. Dépasser et résoudre la contrainte

Le storytelling peut présenter une solution de plusieurs manières :

-         Surmonter la contrainte en enseignant ainsi le comportement correct.

-         Résoudre la contrainte de manière incorrecte - vous avez commis des erreurs.

-         Vous pouvez montrer aux gens par un comportement ce que vous ne voulez pas qu’ils fassent.

Cette étape est importante à la morale de l'histoire, ne prenez pas de raccourcis et laissez de côté les détails importants. Chaque action, réaction et décision est essentielle à la leçon que vous voulez enseigner. Partagez votre processus de réflexion ainsi que les actions que vous avez entreprises.

6. Posez des questions

À quoi l’auditoire s’interrogera-t-il si on ne leur dit pas ? Comment cela a-t-il fonctionné finalement ?

Les question transfèrent formellement le point d'apprentissage aux spectateurs. Il leur demande d'assumer une responsabilité personnelle par rapport à une question spécifique. Trouvez de questions les oblige à considérer comment la leçon de l'histoire s'applique à eux.

7. Passez à l’action

Construisez votre storytelling autour de ces 7 phases et vous édifierez une véritable architecture narrative.

Votre auditoire sera parfaitement en mesure de suivre la structure de votre histoire et de se souvenir de votre message !